fbpx

Les signes de la perte auditive liée à l’âge

Par: Clinique auditive Rive Nord

La presbyacousie, ou surdité liée à l’âge représenterait environ 90 % de tous les cas de perte auditive. Puisqu’elle peut être liée à la dégénérescence de différentes parties du système auditif, et puisqu’elle peut être influencée par différents facteurs externes, la presbyacousie s’installe généralement tranquillement et de façon progressive.

 

Il faut être conscient que la presbyacousie peut avoir des conséquences qui vont bien au-delà de la perte auditive. En effet, lorsqu’elle n’est pas prise en charge, elle peut mener à l’isolement social, à une perte d’intérêt envers les loisirs et activités, voire à la dépression. Avec le vieillissement de la population et à cause des conséquences que la perte auditive liée à l’âge peut avoir sur la santé physique et psychologique, il faut apprendre à en reconnaître les signes précoces afin de pouvoir supporter nos parents, grands-parents et amis vieillissants à faire face à cette épreuve.

 

Ainsi, l’équipe de la Clinique Auditive Rive-Nord souhaitait vous offrir des informations cruciales pour vous permettre de déceler les premiers signes d’une perte auditive chez un proche !

 

Perte auditive liée à l’âge : qui est à risque ?

Malheureusement, comme la perte auditive est liée à l’âge dans la très grande majorité des cas, personne n’est réellement à l’abri. En effet, on estime qu’elle touche 65 % des personnes de 70 à 79 ans. De plus, on estime que le nombre de personnes atteintes par une perte auditive doublera d’ici 2036, pour passer de 5 millions de personnes actuellement à plus de 10 millions de personnes au pays, cette augmentation étant directement liée au vieillissement de la population.

 

La dégradation des cellules responsables de l’audition, qui est liée à l’âge, est hors de notre contrôle. Néanmoins, il faut savoir que certains facteurs peuvent accélérer et accentuer cette dégradation naturelle. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment les facteurs génétiques prédisposant, les maladies et pathologies de l’oreille, la prise de médicaments ototoxiques (qui peuvent affecter le fonctionnement de l’oreille interne), le tabagisme, le diabète, de même que l’exposition au bruit dans un contexte professionnel ou dans le cadre des loisirs.

 

Comment reconnaître la perte auditive chez un proche ?

Comme nous l’avons mentionné, la presbyacousie s’installe généralement de façon progressive. Au début, la personne atteinte aura de la difficulté à entendre les sons se trouvant dans de hautes fréquences (sons aigus). Elle aura également de la difficulté à maintenir une conversation dans un endroit bruyant, car les sons ambiants deviennent une réelle distraction.

Voici les premiers signes d’une perte auditive qui devraient vous pousser à intervenir auprès d’un proche pour lui proposer d’aller chercher de l’aide auprès d’un professionnel de la santé auditive :

 

  • La personne demande souvent à ses interlocuteurs de répéter ;
  • Elle semble mieux comprendre les voix masculines (plus graves) que les voix féminines ;
  • Elle écoute la télévision et la radio à un volume trop élevé ;
  • Elle ne perçoit pas certains sons du quotidien, comme la sonnerie du téléphone, la sonnette ;
  • Elle n’entend pas bien son interlocuteur lorsqu’elle est au téléphone ;
  • Elle ne semble pas vous entendre lorsque vous l’appelez d’une autre pièce ;
  • Elle ne vous comprend pas bien si elle ne vous regarde pas en face, donc la personne a tendance à ne pas lâcher son interlocuteur des yeux ;
  • Elle a de la difficulté à avoir une conversation dans un endroit bruyant, particulièrement dans les lieux publics (restaurants, épicerie, transport en commun, etc.)
  • Elle s’isole volontairement lorsqu’elle est en groupe ;
  • Elle répète souvent les mêmes choses et semble moins intéressée à discuter de ce qu’elle ne connaît pas ;
  • Elle met de côté certains de ses loisirs.


De plus, il est fréquent que les personnes qui souffrent de presbyacousie soient aussi aux prises avec d’autres symptômes auditifs, par exemple les acouphènes.

 

Quoi faire si on soupçonne une perte auditive ?

Si vous décelez les signes précédemment mentionnés chez un de vos proches, sachez que vous pouvez l’aider ! La meilleure chose à faire est de l’encourager à consulter les professionnels de la santé auditive.

Une consultation auprès d’un médecin ORL pourra permettre de préciser les causes de la perte auditive. Ce dernier pourra alors vous diriger vers un audiologiste qui, par différents tests, pourra mesurer l’étendue de la perte auditive. Finalement, l’audiologiste pourra vous diriger vers un audioprothésiste. Ce dernier, à la lumière des informations précédemment récoltées, pourra proposer une aide auditive adaptée au besoin de la personne ainsi qu’à son mode de vie.

La Clinique Auditive Rive-Nord compte parmi son équipe des médecins ORL ainsi que des audiologistes qui s’avéreront d’une aide précieuse pour la prise en charge de votre perte auditive. De plus, grâce à des partenaires audioprothésistes indépendants, vous pourrez obtenir l’aide auditive dont vous avez besoin, le tout en nous visitant dans une de nos cliniques !

 

La perte auditive liée à l’âge doit impérativement être prise en charge afin d’éviter les conséquences qu’elle peut avoir sur la santé, tout en permettant à la personne qui en souffre de continuer à s’adonner à ses loisirs et à mener une vie épanouie !

 

Sources :

https://www.cpq.qc.ca/dossier/sante-securite-travail/surdite-professionnelle/definitions/presbyacousie

Partager cette page
  • 625
  •  
  • 0

Soyez informé

Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir des conseils santé
et de l’information sur nos promotions.